Événements récents

Conférences internationales 2016 (Caux, Suisse)

En 1946, une centaine de familles et d'individus suisse ont réussi à rassembler un million de francs pour acheter l'ancien hôtel de luxe Caux-Palace, qui avait fait faillite et a servi comme une maison pour les détenus et les réfugiés pendant la Seconde Guerre mondiale, afin de créer " une maison pour le monde ". 

Ce centre de conférence internationale a depuis joué un rôle majeur dans la réconciliation après la Deuxième Guerre mondiale en Europe, entre les citoyens individuels ainsi que dans les pays tels que la France et l'Allemagne, dans les processus de décolonisation de la Tunisie, du Maroc et ailleurs, dans les relations entre les manufacturiers et les travailleurs, et d'autres processus de paix. 

Aujourd'hui, Initiatives et Changement (I&C) met en œuvre divers projets partout dans le monde et continue d'être engagé dans les activités de réconciliation. 

Entre le 29 Juin et 17 Août, il y aura 8 conférences différentes qui auront lieu:

Pour plus d'information sur le Centre de conférences de Caux, visitez la page: http://www.caux.ch/fr

Un financement limité est disponible pour les candidats qualifiés d'Initiative et Changement Canada. La date limite pour les demandes est le 31 mai 2016. Si vous souhaitez faire une demande, envoyer un courriel à caux.committee@ca.iofc.org 

 

Assemblée globale élargie à Caux

Les délégués canadiens mis au défi et inspirés

NDLR : Tous les 3 ou 4 ans, une Assemblée globale d’Initiatives et Changement permet à des personnes qui s’engagent dans l’esprit d’I&C de renforcer leurs liens et de partager leurs initiatives et leurs expériences. Cette année elle s’est déroulée pendant quatre jours en juillet et a réuni une centaine de personnes issues de 35 pays dont deux délégués canadiens : Lorne Braun (co-président d’I&C Canada) et Tim Hall (assistant aux communications).

Dr Omnia Marzouk, présidente d’I&C international, a ouvert l’Assemblée en disant : « Nous constituerons ensemble un portrait des besoins mondiaux actuels et chercherons des façons d’y répondre, selon l’énoncé d’I&C Réconcilier les différences, créer la confiance ».

Une murale symbolique créée par Camilla Nelson a servi d’arrière-scène. On y voyait un arbre solidement ancré dans les valeurs fondamentales d’amour, d’honnêteté, de pureté et de souci de l’autre; des oiseaux représentant les 5 continents; des fleurs roses illustraient certains programmes d’I&C tel les ‘Cercles artisans de paix’; un nid d’oisillons faisait référence aux stagiaires de Caux tandis qu’un vieil hibou incarnait l’oreille attentive des aînés.

Les participants ont identifié les besoins du monde les plus urgents et leurs causes. Lors de la plénière et en ateliers, chacun a pu partager de ses propres initiatives pour créer un changement positif au présent et des projets à venir, ce qui contribuait à développer des liens et des partenariats. Les membres se sont aussi réunis par région. Ceux du Moyen-Orient ont partagé de nouvelles idées pour un bulletin de nouvelles et des consultations. Par ailleurs, ceux de la région de l’Asie-Pacifique étaient fiers de leurs nouveaux programmes pour les jeunes et pour les leaders en affaires et en politique. Pour les Amériques, il s’agit d’établir des partenariats entre les équipes de l’Amérique du Nord et du Sud en convenant de développer des liens intercontinentaux. L’Encuentro de 2014 en Colombie a été le catalyseur de cette orientation.

« J’étais touché et mis au défi par la façon dont le mouvement rassemble des personnes issus de divers milieux et situations, mais avec de forts liens communs », dit Lorne Braun. C’était très émouvant d’entendre Iman Al Gafari parler de son ‘chez-soi’ qui était à la fois en Syrie et au Canada où elle a vécu. Elle était reconnaissante de l’aide des Canadiens, alors que tout en vivant les horreurs quotidiennes de la guerre, elle prend des initiatives audacieuses pour être artisan de paix dans son milieu. » Tim Hall, jeune délégué conclut en disant : « J’ai apprécié voir et expérimenter l’étendue du réseau d’I&C et la profondeur de vie de ses membres. Les initiatives que nous prendrons dans nos régions profiteront des liens internationaux tissés ici à Caux. » Les délégués sont partis inspirés, encouragés et prêts à poursuivre leurs initiatives citoyennes.

Tim Hall, Surrey, C.-B.

Une volonté de servir
Je suis arrivé au Canada après avoir vécu de près les conséquences de la violence du conflit structurel en Colombie, où j’ai travaillé avec l'état, la société civile et les organismes multilatéraux de l'ONU pour protéger les 5 millions de personnes déplacées par les conflits. Je me suis installé à Montréal il y a neuf ans avec plusieurs années d’expériences en développement de projets et la démocratie participative.

Tout cela ne m’a pas servi pour trouver un travail dans un organisme canadien ou autre et pour faciliter mon intégration. Mes expériences et ma bonne volonté se sont avérées inutiles pour faire progresser ici une dynamique et un processus «d’intégration». En plus, je n’ai été accueilli que chez trois familles québécoises. J’y pense encore avec douleur. Je n’ai pas eu l’opportunité d’apprivoiser les Québécois pendant que je nettoyais leurs escaliers, les fenêtres et faisais le déneigement tout en répétant dans ma tête les verbes irréguliers.

Découverte

Ce n’est qu’en 2013, avant mon retour en Colombie à la fin de 2014, durant d’anxieuses recherches d’emploi ou du moins d’engagement social partout à Montréal pour apprendre et apporter ma contribution, que j’ai découvert I&C qui sensibilise à la paix et la réconciliation ici et dans le monde. D’abord avec le Cercle de confiance pour la promotion du pardon entre Autochtones et les Canadiens dans le cadre de la Commission de vérité et réconciliation; puis au Cercle de dialogue mensuel très multiculturel et d'une richesse impressionnante pour le partage sur des besoins au Canada et dans les pays d’origines pour la consolidation de la paix. Là, enfin, je me suis senti respecté et utile avec mon bagage.

Puis on a présenté le film fort et pertinent ici ‘Au-delà du pardon’ pour sensibiliser et appuyer les citoyens des quatre solitudes canadiennes au Québec soit les autochtones, francophones, anglophones et les immigrants pour sortir de l’isolement et oeuvrer à guérir leurs histoires pour bâtir un Canada plus accueillant.

Ricardo Mendoza, Colombie

Réflexion sur le dialogue chrétien-musulman autour du film l’Imam et le Pasteur
Le 18 avril dernier, à Québec, l'Association des laïques Missionnaires du Sacré-Coeur proposait à ses membres un ressourcement sur le thème du dialogue chrétien-musulman. Pour entamer la réflexion et les échanges, nous avons visionné le film L'Imam et le Pasteur. Le documentaire fournit une belle illustration de dialogue interreligieux dans un monde où s'exacerbent les tensions entre chrétiens et musulmans. Ici même au Québec, les crispations vécues autour des accommodements raisonnables, les attentats terroristes et la méfiance envers des musulmans ne cessent de croître. Les 24 laïques et religieux réunis à cette occasion ont été touchés par la grande humanité des deux protagonistes. En petits groupes, les participants ont échangé sur les questions suivantes :
• Selon vous, qu’est-ce qui a permis à l’imam et au pasteur de se rapprocher malgré le conflit qui les opposait? Comment y sont-ils parvenus?
• En lien avec notre thème de l’année, quels comportements avez-vous observé qui témoignent de compassion?
• Dans le documentaire, on voit une veuve de guerre qui dit : « Dieu nous a donné cette terre pour que nous y vivions ensemble. Alors, nous n’avons pas le choix. La peur disparaît parce que nous avons à nouveau un échange. » Comment recevez-vous ce témoignage?
• De quelle façon, la démarche de l’imam et du pasteur peut-elle nous inspirer ici même et aujourd’hui dans notre société québécoise?
Bien que certains soient sceptiques, le sentiment général était à l'effet d'essayer de mieux connaître les personnes de religion musulmane afin de dépasser les préjugés qui sont véhiculés. Ce fut une rencontre inspirante, riche en échanges et dont chaque personne est repartie très satisfaite. Je suis reconnaissante envers Initiatives et Changement pour la production d'aussi bons outils de réflexion tel celui-ci et Au-delà du pardon. 

Lise Gauvreau, Québec

 

 

 

 

 

Événements archivés