Vendredi, janvier 19, 2018

Lors d’une conférence sur le vivre-ensemble organisée par l’Union des Africains du Québec et amis solidaires de l’Afrique (UAQASA), le 29 octobre 2017, à Québec, le prix Warren Allmand pour la paix, l’inclusion et le vivre-ensemble  a été décerné à Laurent Gagnon d’Initiatives et Changement, en reconnaissance de son engagement tous azimuts de « citoyen à temps plein » durant 45 ans. La candidature a été initiée et soumise par trois collègues : Marie Émilie Lacroix, Lucie Pagé et Joseph Vumiliya. 

Trois panélistes, dont Marie Émilie Lacroix d’I&C, se sont exprimées sur l’emploi pour les femmes immigrantes, en soulignant l’importance du vivre-ensemble. Nous pouvons retenir qu’il y a une différence entre accueillir et intégrer les immigrants et qu’il y a encore beaucoup à faire à ce sujet.

Warren Allmand, en tant que solliciteur général, a déposé et défendu en Chambre le projet de loi qui abolit la peine capitale au Canada. Il a aussi présidé l’organisme fédéral Droits et Démocratie (1997-2002) avant de décéder en décembre 2016, à Montréal. Avant de clore la rencontre, M. Ali Dahan, président fondateur de l’UAQASA, a fait un survol des accomplissements de Laurent Gagnon. Mme Rose Nolan Allmand, venue spécialement de Montréal, lui a ensuite remis une plaque commémorative qu’il a reçue avec émotion. Lise Gagnon a remercié les organisateurs au nom de son mari. Parmi la cinquantaine de participants se trouvait un bon nombre de membres d’I&C et de partenaires.

 

Lucie Pagé, Québec