Jeudi, mai 4, 2017

Le 20 mars  aux Services diocésains à Québec, Passerelle interculturelle en partenariat avec Initiatives et changement et Développement et Paix ont organisé une soirée publique autour du vivre-ensemble après l’attentat de la grande mosquée de Québec. L’évènement a débuté par un rituel autochtone, animé par notre collègue Marie-Émilie Lacroix. S’en est suivi une interprétation du texte d’Anne-Marie Olivier par Marie-Émilie, Lise et Khadija. Ce texte a été écrit à l’occasion du spectacle « Ensemble nous sommes Québec », qui a été organisé dans la foulée des évènements de la grande mosquée de Québec.

L’invité de la soirée était M. Boufedlja Benabdallah, Québécois de confession musulmane qui a adopté le Québec depuis 1969. Père et grand-père d’une trâlée d’enfants toutes et tous québécois nés au Québec. M. Boufedlja a contribué au rayonnement du Québec à l’international. M. Boufedlja, cofondateur du CCIQ (Centre culturel islamique de Québec) a livré aux participants un témoignage touchant, après avoir décrit le  vivre-ensemble. Il retient deux choses sur le mal vivre-ensemble : « c’est insidieux et cela cause des solitudes; cela a des répercussions sur l’individu et la société ». Il affirme avoir pris conscience de cette situation. Il y a des solutions en nous, car le bien vivre-ensemble implique la connaissance de l’autre. Introduire la bienveillance, ordonner le bien et interdire le mal.

Après les attentats de la mosquée, M. Boufledja, ainsi que la communauté musulmane de Québec ont reçu plusieurs démonstrations d’amour de leur concitoyens :  vigile citoyenne du 30 janvier,  messe interconfessionnelle de la communauté paroissiale de NDF, présidée par le Cardinal Gérald Cyprien Lacroix, où il a reçu d’abord, l’accolade du Cardinal Gérald Cyprien Lacroix dans le prolongement de celle que l’Archevêque de Québec avait reçue du Pape François, puis les huit tresses d’herbes hautes remises par M. Konrad Sioui, le chef de la Nation Huronne-Wendat en signe d’amitié et surtout de bienvenue sur les terres de ses ancêtres, vêpres avec la communauté anglicane présidée par l’Évêque de Québec Mgr Bruce Myers où il a senti une profonde humanité et sérénité, et le 19 mars, il y a eu la visite de la délégation Mohawk et à leur tête le grand chef de la Nation Mohawk de Kahnawake, Stuart Myiow Sr, du clan de l’Ours. Ce dernier est sorti spécialement de l’hôpital pour venir offrir ses condoléances lors d’une cérémonie remarquable, d’une rare humanité, ponctuée de chants traditionnels spécifiques.

Après le témoignage, les participants ont suggéré des actions à faire pour concrétiser le mieux vivre-ensemble (partage de fêtes religieuses, guignolée interconfessionnelle... ). Au terme de la soirée, le représentant interreligieux du diocèse de Québec M. Pierre Lefebvre a offert à M. Boufeldja la revue Pastorale Québec dont la couverture est la célèbre accolade entre le Cardinal Lacroix et M. Boufeldja.

Khadija Saïd et Lucie Pagé, Québec