Lundi, juin 7, 2021

Déclaration sur la découverte des dépouilles de 215 enfants
par la Première Nation Tk’emlúps te Secwépemc sur le site du pensionnat de Kamloops

(Photos utilisées avec la permission du chef Lee Crowchild)

C’est avec le cœur lourd qu’Initiatives et Changement (I&C) Canada reconnaît la triste découverte de 215 corps d’enfants sur le terrain de l’ancien pensionnat de Kamloops.

Les excuses des responsables - gouvernements, églises et organismes ne suffisent pas. Les 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada doivent être mis en application.

Nous sommes solidaires en exhortant les sénateurs à entériner le projet de loi C15 que la Chambre des communes a déjà adopté, de sorte qu’il devienne loi avant l’ajournement estival des travaux du parlement. S’il entre en vigueur, le projet de loi C15 exigera du gouvernement qu’il révise et amende toute loi fédérale actuelle qui n’est pas compatible avec la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Cette déclaration établit un cadre universel de normes minimales pour la survie, la dignité et le bienêtre des peuples autochtones du monde entier.

Cette découverte à Kamloops souligne le besoin urgent pour le gouvernement du Canada de fournir le soutien financier nécessaire à la recherche et à l’achat de l’équipement technique essentiel à l’exécution de fouilles archéologiques sur tous les sites des pensionnats autochtones, en collaboration avec des communautés autochtones.

Nous reconnaissons la douleur et la souffrance de nos amis et collègues autochtones dans tout le réseau d’I&C Canada. Nous vous offrons, ainsi qu’à vos proches, notre amitié et notre soutien durant ces événements traumatiques. Nous nous engageons à collaborer au redressement de ces torts.

Nous nous tenons aux côtés des peuples autochtones et des Premières Nations du Canada.
Certains des gestes à poser dès maintenant :

Lire et faire circuler les 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation;
Agir : Écrire à vos représentants élus pour exiger du gouvernement qu’il agisse (voir modèle de lettre cidessous);
Apprendre : sur quelles terres ancestrales vous habitez, ainsi qu’à bien prononcer le nom de ces endroits.

Respectueusement,

Firyal Mohamed, présidente — Hazelton, C.B., territoire des Gitxsans
Lorne Braun, trésorier — Richmond, C.B., territoire des Musqueams, des Tsawwassens et des Kwantlens
Qhase Lokhandwala, administrateur — Vancouver, C.B., territoire des Musqueams
Hüstin Lӓkü, administrateur — Ottawa, Ont., territoire des Algonquins et des Mohawks
Mangalam Lena, administratrice — Toronto, Ont., territoire des Anishinabeks, des Mississaugas et des Wendakes
Iman AlGhafari, administratrice — Damas, Syrie