Vendredi, février 15, 2019

Ma participation à Caux Forum 2018  

Ferdinand Djayerombe VawekaEn juillet 2018, je participai aux conférences de Caux pour la deuxième fois successive. Ma seconde participation s’est faite au sein de l’équipe d’organisation des conférences sur la gouvernance équitable. J’y ai œuvré efficacement en qualité d’appui technique.

Dans le cadre de mes tâches, j’avais un accès privilégié aux différentes personnes, simples participants ou personnes-ressource. Ces occasions de rencontre m’ont offert la possibilité de partager mes expériences, d’apprendre des autres et de travailler pour faire progresser la sécurité humaine en me connectant et en discutant des meilleures façons de faire face aux conflits, à la division, à la lutte contre l’extrémisme et à d’autres défis.

 

Sur la gouvernance équitable pour la sécurité humaine 2018 …

La gouvernance équitable pour la sécurité humaine a répondu à l’appel à l’action qui a été lancé aux citoyens du monde afin qu’ils s’engagent et assument leurs responsabilités eu égard aux questions sociales et économiques qui menacent les communautés dans le monde entier, en travaillant ensemble pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Pendant cinq jours, plus de 230 délégué-e-s de 75 pays ont réfléchi sur leur propre rôle dans la réalisation des ODD.

Son Excellence Aja Fatoumatta Jallow-Tambajang, l’ancienne vice-présidente de la Gambie, dans son discours d’ouverture, a donné le ton au reste du forum. Elle a non seulement mis les participant-e-s au défi de définir leur rôle personnel dans la mise en œuvre des ODD dans leurs communautés, mais s’est également engagée elle-même à jouer son rôle dans la promotion de la gouvernance équitable pour la sécurité humaine.

Le forum de 2018 a offert aux délégué-e-s un espace pour partager, apprendre et décider quelles actions entreprendre pour faire avancer la sécurité humaine. Plusieurs ateliers participatifs étaient proposés, y compris les compétences dans le domaine de la résolution de conflit, le dialogue malgré les différences, l’action non violente, la défense de causes et la planification de la gestion des ressources. La visite d’un domaine viticole familial avait été organisée, centrée sur la durabilité environnementale et la sécurité alimentaire. Parallèlement, la deuxième cohorte de participant-e-s au programme de formation avec certificat human security ont reçu leur diplôme après une semaine dédiée à approfondir la compréhension des questions relatives à la sécurité humaine.

D’autres intervenants se sont exprimés dans le contexte de la pauvreté rurale en Afrique, soulignant le rôle de l’éducation, non seulement comme objectif, mais également comme « un outil pour aborder et résoudre les questions liées aux autres ODD ».

Les histoires personnelles ont permis aux délégué-e-s de partager la manière dont ils et elles avaient pu mettre en pratique les piliers de la sécurité humaine et les ODD, et comment ces questions pouvaient être abordées dans les communautés locales ou même au niveau de l’État pour créer le changement.

Ma participation au forum de Caux sur la gouvernance équitable a été plus qu’une opportunité. Je le recommande fortement à toute personne qui cherche à approfondir ses connaissances en matière de sécurité humaine dans un monde qui fait face aux défis actuels en matière de gouvernance et du vivre ensemble. Caux marque et inspire au niveau des relations établies avec un groupe international, outre le fait de bénéficier d’une compréhension plus profonde des questions de sécurité humaine.

 

 

Ferdinand Djayerombe Vaweka

Directeur Adjoint JPIC à la CRC

Président des Antennes de Paix Montréal